non-fiction.fr

Le rapport Attali et le numérique : voir le texte original…

Publié le Mis à jour le

Jacques Attali et sa commission ont remis leur rapport pour la libération de la croissance française soit 245 pages qui présentent « 300 mesures pour changer la France« . Il est désormais disponible en libre consultation sur le site de la documentation française.

« Dans les « 20 décisions fondamentales » qui résument le rapport, près du quart concernent le numérique, un secteur que la commission perçoit comme le fer de lance de la futur croissance économique française. On peut citer parmi les mesures préconisées :

l’intégration de l’informatique aux groupes des savoirs fondamentaux dont les bases doivent être maitrisées à la sortir de l’école primaire ;

des mesures pour redynamiser la recherche informatique ;

la création de villes nouvelles (désignées come « Ecopolis ») intégrant développement durable et technologies de communication ;

et plus généralement une série de mesures visant à repositionner la France pour qu’elle devienne à terme un leader dans les « secteurs de l’avenir ».

Certaines parties du rapport sont particulièrement intéressantes comme par exemple les décisions 53 et 54 qui proposent de rendre le respect des normes ISO (normes publiées par l’Organisation Internationale de Normalisation) obligatoire dans les appels d’offres (et plus généralement de promouvoir « les services labélisés au niveau européen »), Microsoft qui soutient le standard OpenXML ne doit pas être particulièrement ravi.

La disposition 58 se propose de soutenir ouvertement les logiciels libres en préconisant de porter leur part à « 20% dans tous les développements publics », cette disposition propose également de « considérer fiscalement les aides aux communautés des logiciels libres comme de mécénat de compétence« .

Nous l’avons compris, le numérique et l’informatique constituent l’un des grands axes qui articulent un rapport plus qu’intéressant qui propose des orientations audacieuses sur des thèmes aujourd’hui centraux pour la croissance française. » (extrait de l’article Le numérique en première ligne sur le site non-fiction.fr).

Je me demande bien pourquoi on parle autant de ce rapport…

Mais on ne cite jamais les autres membres : tout savoir sur le site libération de la croissance . Je me demande aussi qui choisit le titre de ces rapports : « libération » ???

Allez y jetez un oeil… c’est instructif

Silence

Publicités

La fin de la lecture ? La fin de la communication ? Sur Non-fiction.fr

Publié le Mis à jour le

Le récent site Non-fiction.fr propose cette semaine un dossier titré : la fin de la lecture ? La fin de la communication ? (comme nous les connaissons). Introduit ainsi : comme dans toute période de forte rupture, nous sommes en train de vivre des changements essentiels sans nous rendre tout à fait compte de ce qui se passe, ni de l’ampleur que ces changements prendront. L’histoire du livre, de l’édition et de la lecture est probablement, de ce point de vue, à un tournant majeur. Mais nous ne sommes qu’au début de cette révolution du XXIème siècle. Le siècle numérique ?

Le sommaire :

– Article de Laure Jouteau sur l’appareil Kindle lancé par Amazon.
– Article de Boris Jamet-Fournier sur l’état de la lecture aux Etats-Unis.
– Article de Henri Verdier sur l’ouvrage de Gilles Lipovetsky, L’écran global (paru au Seuil).
– Deux articles sur l’ouvrage de Christian Salmon, Storytelling (sous-titré La Machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits, paru à la Découverte) : article de Maurice Ronai et article de Frédéric Martel.

Bonne lecture (Ouf, c’est pas encore la fin ! C’est juste pour me moquer un peu des fonds de commerce spécialisés qui prédisent la fin de l’histoire, du pétrole voire du monde !)

Silence.