Mois: juillet 2008

Déjantés de l’été : Mandarine & cow

Publié le Mis à jour le

Jacques Azam est l’auteur d’une bande dessinée : Chico & Mandarine (Milan) qu’il a récemment adaptée en dessin animé. C’est l’histoire d’ une famille complètement déjantée (surtout la mère, inventrice) qui recueille une… vache. Le père absent est symbolisé par un téléphone. La fille est obsédée par la propreté…

Sur le blog, vous saurez tout.

En ce moment, ca passe à la tivou sur France 3 aux alentours de 10H.

Mais place à la folie !

En-dessous, c’est le premier de la série pour comprendre pourquoi la vache parle :

Le clip de la fête de la musique :

A Zoolywood

Amusez-vous bien !

.

Silence

Publicités

Cherche 3000 personnes pour lire La Recherche de Marcel Proust

Publié le Mis à jour le

En me promenant sur les nombreux biblioblogs rouennais, je tombe par la grâce de la sérendipidité, sur le nouveau projet de Véronique Aubouy, réalisatrice : trouver 3000 personnes pour lire la totalité de l’A la recherche du temps perdu de Marcel Proust. Lecture enregistrée d’un page par personne qui aura lieu le 27 septembre 2008 par Internet au moyen d’une Webcam.

10- Marie Corporeau, femme de ménage Vendredi 19 octobre 2007 à 20H10 A la bibliothèque du Rheu filmée dans le cadre du projet « Proust lu/Variations » dans la région de Rennes

Un projet fou ? Il suffit de s’inscrire sur Le baiser de la matrice.

Silence

Voir aussi son blog

Attention : Patrimoine en danger !

Publié le

Laurent qui anime l’excellent blog : Jeux vidéo et bibliothèques nous signale l’information suivante :

L’association www.MO5.com va surement perdre ses locaux et ne sait pas où ils vont pouvoir stocker leur musée du jeu vidéo.

L’annonce ici : http://soutien.mo5.com

Voici la triste annonce :

Attention : Patrimoine en danger !

Depuis plus de 10 ans, les collectionneurs fondateurs de l’association MO5.COM ont assemblé une des plus grandes collections d’Europe dédiée à l’histoire de l’informatique et des jeux vidéo, et la font vivre au travers d’expositions interactives ouvertes au public.

Mais nous sommes aujourd’hui menacés : en effet, la collection de l’association est entreposée dans les sous-sols d’un collège en région parisienne. Une commission de sécurité a relevé des défauts de protection dans l’installation du bâtiment, dont des risques d’incendie. Les 30 000 pièces qui composent la collection doivent donc partir au plus vite. Or l’association, composée de bénévoles, ne dispose pas des moyens nécessaires pour déplacer les pièces, ni d’un local sécurisé pour les entreposer.

Aussi, si nous ne trouvons pas de solution rapidement, ce sont des milliers de pièces, livres, magazines, logiciels et machines qui risquent la destruction, ce qui représenterait une perte patrimoniale majeure au niveau national. Plus que jamais, nous avons besoin d’aide et d’appuis politiques pour faire comprendre à l’État l’importance de nos travaux de préservation de ce patrimoine !

Vous aussi vous pouvez nous aider !

Pour cela, vous pouvez propager la nouvelle sur les forums Internet, sur votre blog ou en transmettant ce mail à vos contacts. Si vous habitez Paris ou la région parisienne, vous pourrez sûrement nous prêter main-forte les week-ends pour nous aider à préparer notre déménagement voire, si vous disposez d’un local de plusieurs dizaines ou même centaines de mètres carrés disponible, nous le prêter afin que nous puissions y travailler.

Nous vous invitons également à nous rejoindre sur http://soutien.mo5.com, un site dédié à cette opération, sur lequel nous publierons les dernières informations.

À propos de MO5.COM :
MO5.COM est une association loi 1901 à but non-lucratif dédiée à la préservation du patrimoine informatique et vidéoludique. Elle prépare un projet d’institut national dédié aux sciences numériques, à leur utilisation et à leur sauvegarde. MO5.COM entretient une collection de plus de 30.000 ordinateurs, consoles, logiciels, magazines et manuels. L’association met régulièrement en place des expositions interactives présentant divers aspects de l’histoire de l’informatique et des jeux vidéo. MO5.COM réunit également plus de 3000 passionnés à travers son site web communautaire.

Pour plus d’informations sur l’association et nos expositions, voir notre plaquette de présentation en ligne :
http://mo5.com/medias/plaquette_expositions_mo5_vf.pdf

Merci pour eux

Silence

PUB : le site de l’association VECAM

Publié le Mis à jour le

Une réflexion sur la connaissance aujourd’hui ne peut pas se passer du site de cette association : site qui mérite un détour et peut-être même votre participation.


VECAM est une association loi 1901 qui cherche à mobiliser les technologies de l’information et de la communication au service de la transformation des sociétés contemporaines. Elle a été créée en réaction au G7 sur la Société del’Information de 1995, à l’initiative de la revue Transversales Science Culture, et de la Fondation Charles Léopold Mayer et entend contribuer au débat sur les enjeux sociétaux liés à ces technologies, donner de la visibilité aux initiatives sociales, culturelles, et démocratiques les utilisant et relier les acteurs porteurs de ces initiatives. Le projet de Vecam associe la réflexion et l’action. Pour en savoir plus…

Conseillé aussi par Bibliobsession : « je trouve exemplaire le travail de cette association ! Voir par exemple ce wiki citoyen http://vecam.org/article1032.html« 

N’oubliez pas d’aller jeter un oeil sur le billet de Bibliobession :  Bilbiothécaires, archivistes, documentalistes mobilisons-nous contre la “riposte graduée”! 

Silence

Flânerie 2 : Trondheim est dans le Trøndelag

Publié le Mis à jour le

La flânerie du jour nous emmène dans une région de Norvège à Trondelag.

Et pour trois fois rien, vous vous retrouvez dans la ville de Trondheim.

Ah, le hasard ! Moi, cette ville ça me faisait plutôt penser à çà : les petits riens.

Et aujourd’hui, la planche 325 me rappelle qu’il y a un an,

j’étais moi aussi à cette université d’été à Angoulême…

.

Le monde est petit

la sérendipité mène à tout

Silence

Une enquête à remplir : les loisirs des bibliothécaires

Publié le Mis à jour le

Je n’ai jamais rencontré David-Jonathan Benrubi, conservateur stagiaire des bibliothèques en formation à l’ENSSIB (DCB 17 – Promotion Albert Londres, Etat).

 

Mais, je suis tombé par hasard (la sérendipité de mon billet précédent, décidément !) sur une feuille 21 par 29.7 posée sur le vestiaire du Palais des Congrès de Reims lors du dernier Congrès de l’ABF. Sur cette feuille, une enquête sur les loisirs des bibliothécaires, concoctée par DJB. On interroge nos publics, on débat ou on ne débat pas entre nous sur ce qu’est la culture (légitime ou pas). Mais qu’en est-il de nos pratiques culturelles, nous les prescripteurs, les médiateurs dans le meilleur des cas ?

 

Alors, je l’ai contacté par mail et aujourd’hui, le questionnaire est en ligne, via le logiciel Sphinx que l’ENSSIB possède.

 

Le questionnaire est prévu à partir de maintenant. Les résultats pour Novembre. Biblioblogueurs de France et de Navarre, disséminez cette information au plus grand nombre. Merci.

 

Dans un second temps, il procèdera à une série d’entretiens, portant soit sur les trois domaines abordés, soit sur un domaine à la fois.

Le questionnaire est adressé à l’ensemble des personnes travaillant en bibliothèque, quel que soit le type de bibliothèque.

Le questionnaire est ici.

 

.

Une promotion Albert Londres se devait de rendre hommage à son mentor en menant une enquête dont les résultats seront attendus !

 

Il compte sur nous…

 

Silence

Flânerie 1 : Sarah Knox Taylor

Publié le Mis à jour le

Pour m’amuser (et oublier un peu le web 2.0…), pendant un mois (pourquoi 1 mois ? du 080708 au 080808), je vais utiliser la fonction sérendipité de Wikipédia : un article au hasard.

J’aime bien flâner, me promener, contempler…

Quelle idée que ce mot de sérendipité ?

Ça veut dire quoi ?

« La sérendipité est la caractéristique d’une démarche qui consiste à trouver quelque chose d’intéressant de façon imprévue, en cherchant autre chose, voire rien de particulier. Cette approche est issue d’une démarche heuristique. Il s’agit de l’observation d’une anomalie stratégique qui n’a pas été anticipée, et qui peut être « à l’origine d’une nouvelle théorie ». » (Déf. Wikipedia : lisez cet article parce que c’est passionnant)

Son entomologie ?

J’ai vérifié dans mes Larousse, Robert, Littré qui m’entourent : pas de traces !

Toujours chez Wikipedia : « L’anglais dispose de l’adjectif serendipitous, très courant. En français, on pourrait avoir « sérendipiteux » (une découverte sérendipiteuse), « sérendipitant » (proposé par Jean-Michel Briet) ou « sérendipien » (proposé par Sylvie Catellin du CNRS, une découverte sérendipienne). D’usage plus courant est l’adjectif fortuit, du latin fors, le hasard, d’où vient aussi le substantif fortune.« 

« En fait, la sérendipité est une découverte, provoquée par une attitude d’esprit, qui consiste à rebondir sur les conséquences d’une aventure, d’une rencontre, d’une recherche ou d’une expérience. »

Aujourd’hui mardi 8 juillet 2008 :

Sarah Knox Taylor

.

Proposition :

pourquoi ne pas remplacer ce terme non musical de sérendipité par flânerie ?

La flânerie augure souvent de découvertes…

En flânant, justement, dans les rayons de la bibliothèque où je travaille,

j’ai découvert un livre merveilleux : Fragments de Lichtenberg par Pierre Senges (Verticales, 2008)

Qui a dit qu’il n’y avait plus d’écrivains en France ?

Silence… je me promène…

alors comme je promène :

« Saluons l’arrivée de la Zemblanité, exact opposé de la sérendipité et qui désigne « la faculté de faire de façon systématique des découvertes malheureuses, malchanceuses, attendues et n’apportant rien de nouveau. » La génèse du concept et sa présentation détaillée sont disponibles sur Urfist-Infos. » (Récupéré sur le blog Affordance)…

Aïe, mais qui sont ces affreux Littré qui inventent de tels mots ! De la poèsie….

A l’aide, Charles ! (Oui… mais lequel)

Silence