Formation bibliothécaires

10 nouveaux biblioblogs par les étudiants de la licence professionnelle option bibliothèques à l’IUT d’Aix-en-Provence

Publié le Mis à jour le

Depuis plusieurs années, j’interviens régulièrement au sein de l’IUT d’Aix en Provence autour des bibliothèques et du numérique, pour les étudiants préparant le DUT et ceux de la licence bibliothèque. Ces interventions, en général, se déroulaient sur une journée. Et donc, je « ramais » toujours un peu pour proposer en une journée, un panorama des innovations du Web et ce que les bibliothèques peuvent faire ou ont déjà fait pour se saisir de ces outils appelés benoitement 2.0.

Cette année, pour la première fois, j’ai la latitude de faire cours au sein de la licence professionnelle sur un grand nombre d’heures (27 ) et de développer un cours  sobrement intitulé « Bibliothèques et numérique », accompagné d’ateliers de pratique.  Le grand luxe…

Après quelques cours magistraux introductifs, nous sommes entrés dorénavant dans la partie atelier. Et puisque, en cursus universitaire nous sommes, cela nécessite des notes et de l’évaluation. Quoi de mieux alors que d’indexer cette évaluation sur des réalisations concrètes. Permettre aux étudiants de relier théorie et pratique, se confronter aux outils en cherchant, en découvrant astuces et bidouillages par eux-mêmes. On en est où, en ce début d’année nouvelle ?

Les étudiants ont déjà réalisés, à titre personnel, un univers netvibes – qui peut-être personnel ou public (c’est leur choix) –  mais qui les sensibilisent à la veille informative.  S’orienter dans les flux d’Internet et créer sa veille personnelle me semble être le premier objectif pour un bibliothécaire aujourd’hui.

Pour communiquer, ils ont créé un compte twitter… Ils n’ont pas encore l’habitude d’utiliser ce genre d’outils pour partager une veille, discuter, réagir… N’empêche… Ils testent… c’est le moment de le faire quand on est en phase d’apprentissage. Ensuite, sur le terrain, pris par le quotidien, l’antienne  » je n’ai pas le temps… », vous avez déjà entendue ? Rappelons que ces outils ne sont que des outils. Et qu’ils ne deviennent vraiment intéressants que reliés à un projet. Encore faut-il les connaître ! Ca parait évident, ça ne l’est pas ! Interrogez votre pratique dans votre établissement…

Ils ont également créé chacun un blog (au choix sur blogger ou sur wordpress). Voici leurs comptes twitter et leurs blogs si vous vous voulez les introduire dans vos réseaux et surtout les encourager (certains d’entre-vous ont déjà laisser des commentaires, merci ! ) :

Antoine : http://twitter.com/bouffebouffe et http://abracadabibliothesque.wordpress.com/

Gaëlle : http://twitter.com/hevalind et http://bibliocompagnie.blogspot.com/

De plus, Gaëlle a créé le blog de sa commune de résidence : http://bibliothequecugeslespins.wordpress.com/

Elodie : http://twitter.com/bibliorev et http://bibliorev.wordpress.com/

Emilie : http://twitter.com/tachedencre00 et http://tachedencre00.wordpress.com/

Florentin : http://twitter.com/florentin_bibli et http://bibliophage-florentin.blogspot.com/

Joachim : http://twitter.com/joachimfloren et http://joachimfloren.wordpress.com/

Barbara : http://twitter.com/Encrinet et http://encrinet.blogspot.com/

Ophélie : http://twitter.com/bibliofolie et http://bibliopholie.wordpress.com/

Sara : http://twitter.com/bibliobook et http://lapprentibibliothecaire.wordpress.com/

Pauline : http://twitter.com/sweetbubbles21 et http://bibulles.blogspot.com/

Leur évaluation est basée sur la construction de ces outils.

Pour joindre l’utile à l’agréable et surtout optimiser ces essais pratiques, ils devaient écrire leur premier billet sur le colloque  » Les métamorphoses numériques du livre »  à Aix-en-Provence, organisé par l’Agence Régionale du Livre PACA auxquels ils ont assisté les 30 novembre et 1er décembre 2009 .

Voici leurs billets sur les interventions entendues (en attendant les actes de ces journées pour les autres interventions) :

LUNDI 30/11/09

Présentation du Colloque : Alain Giffard

Conférence d’ouverture :

10 h – 13 h LE LIVRE SAISI PAR LE NUMERIQUE

  • Virginie CLAYSSEN : Les livres dans le nuage – de l’édition considérée comme un service.
  • Françoise BENHAMOU : Livre numérique : quel modèle économique pour un changement de paradigme ?
  • Yannick MAIGNIEN : Devenir du livre et édition scientifique

14h – 18 h LA LECTURE NUMERIQUE ?

MARDI 01/12/09

10h – 13h BIBLIOTHEQUES, LIBRAIRES,EDITEURS : LA CHAINE DU LIVRE EN QUESTION

  • Stéphane Michalon : Editer, diffuser, commercialiser les livres à l’ère du numérique

14h30 – 16h Conférence de clôture :

Bernard STIEGLER et Alain GIFFARD : Dialogue, suivi d’un débat avec la salle

Bonnes lectures

Je vous laisse les encourager. Ils seront peut-être un jour dans une de vos équipes !

Prochain cours lundi 11 janvier : cette fois théorique, sur les portails de bibliothèques !

Bonne année

Silence

alias Franck Queyraud

Publicités

Je suis transpercé par les zondes de TF1 et de M6…

Publié le Mis à jour le

C’est juste pour sourire (si, si…) et rebondir au récent débat qui buzz actuellement sur biblio.fr à propos de la dangerosité des ondes : de nos téléphones portables, de nos micros-ondes ou de ces vilaines bornes Wifi…

AHHH, je me sens traversé par les zondes de TF1 et de M6…

Qui peut me dire à qui je dois m’adresser pour faire cesser ces dangereuses zondes ?

Allez, riez…

Non ?

Tant pis

Par contre,

je recopie ici une chose un peu plus menacante :

Cinq jours pour former un bibliothécaire, qui dit mieux ?

(Communiqué de l’ABF, l’ADBDP et de l’ADBGV du 23 novembre 2007 paru sur Biblio.fr)

Des projets de décrets relatifs à la fonction publique territoriale
prévoient la réduction de la formation obligatoire avant titularisation à 5
jours.

Une « formation de professionnalisation lors de la première prise d’un
premier emploi » est bien prévue, mais elle est réduite à une fourchette de
5 à 10 jours en catégorie A et B et 3 à 10 jours en catégorie C.

Quant à la formation continue de 2 à 10 jours par tranche de 5 ans, elle relève de
l’actualisation des connaissances, non de la formation initiale.

De telles mesures ne sont envisageables que si les diplômes requis ou la
réussite aux épreuves du concours permettent effectivement de garantir que
l’agent susceptible d’être recruté dispose des acquis fondamentaux
indispensables à l’exercice de ces fonctions.

Or, la filière culturelle a la particularité de disposer de deux niveaux
accessibles après des concours généralistes (les assistants de conservation
en catégorie B, les bibliothécaires et les attachés de conservation en
catégorie A) tandis que deux autres garantissent une formation
professionnelle avant recrutement : les assistants qualifiés de conservation
de catégorie B (concours externe réservé aux titulaires d’un diplôme
technico-professionnel bac+2), les conservateurs (formés pendant 18 mois
après réussite au concours).

Les mesures prévues vont donc aboutir à une filière culturelle totalement
incohérente, avec une disparition des acquis professionnels dans les deux
cadres d’emplois les plus nombreux des catégories A et B.

Il est aisé de comprendre qu’on ne saurait former un agent de catégorie A ou
B de bibliothèques en cinq jours, et demander aux premiers d’encadrer des
agents qui eux ont été solidement formés.

La réduction de la formation post-recrutement, qui pèse souvent exagérément
sur le fonctionnement des services, n’est réalisable que si les concours
généralistes sont remplacés par des concours sur titre.

On ne se forme pas aux fonctions de bibliothécaire, de catégorie A ou B, en
quelques jours. Et ceux qui se sont engagés dans des cursus universitaires
pour se préparer à ce métier attendent des concours permettant de
reconnaître leurs acquis.

ABF – Association des bibliothécaires de France
ADBDP – Association des directeurs de bibliothèques départementales de prêt
ADBGV – Association des directeurs des bibliothèques municipales et
intercommunales des grandes villes de France


association des bibliothécaires français
31 rue de Chabrol – 75010 Paris
Tél : 33 (1) 55 33 10 30 – Fax : 33 (1) 55 33 10 31
www.abf.asso.fr

Cela parait aberrant ?

Je regarde la date : 29 novembre 2007. Le CAFB a disparu… A quand la fin des DUT Métiers du livre ?

A si revéire,

Silence.

______________________

Pour compléter :

Le billet Bibliothécaires en solde et les réactions sur le site d’Affordance