Mois: septembre 2013

Une épidémie de Fabien Clouette (Publie.net, 2013) – Eloge de la lecture numérique (ELN), 1

Publié le Mis à jour le

Flânerie Quotidienne

Des extraits du texte lu valent mieux que de longs discours? Pour une nouvelle rubrique qui donnera à découvrir des livres numériques ou des textes issus du web littéraire, fictions ou non fiction, essais ou parfois expérimentations autour de la lecture… et celles plus particulièrement autour de la lecture numérique, qui est toujours de la lecture… Je commence donc par ce texte de Fabien Clouette, découvert sur nerval.fr : magazine de fictions et de littérature en ligne et devenu, depuis quelques jours, un livre numérique…

.

9782814507586.main

.

.

« Voilà cinq semaines que je suis enfermé. La quarantaine généralisée prend fin à midi. J’ai reçu une lettre de R. Les épidémies qui ont touché la ville dernièrement l’ont remplie de terreur. Sa grand-tante est presque morte dans ses bras un matin, avant de ressusciter au souper. Les murs de la citadelle sont glacés, et laissent apparaître des veines rouges de…

View original post 556 mots de plus

Publicités

Un objet qui ne respecte pas les droits du lecteur mérite-t-il de s’appeler livre ?

Publié le Mis à jour le

- S.I.Lex -

Hier devant la Commission des affaires culturelles de l’Assemblée était discutée une proposition de loi présentée par le rapporteur Christian Kert de l’UMP, dont le but est d’interdire la gratuité des frais de port afin de préserver les libraires de la concurrence d’Amazon. Au cours de la discussion, la députée Isabelle Attard (EELV) s’est attachée à démontrer qu’une telle mesure « ne peut prétendre changer quoi que ce soit à l’état du commerce du livre en France » et qu’elle revenait à « prendre le problème par le petit bout de la lorgnette ». 

Au lieu d’essayer de rétablir l’équilibre de l’écosystème du livre par le biais d’une Lex Amazon, elle s’est livrée une analyse beaucoup plus générale de la question du livre numérique et a proposé une mesure très intéressante, qui pourrait s’avérer bénéfique pour les libraires, mais aussi pour les lecteurs.

View original post 1 535 mots de plus