Le Baiser de la Matrice continue… une expérience de lecture autour de la Recherche de Marcel Proust

Publié le Mis à jour le

En juillet 2008, je consacrais un billet pour évoquer un projet fou : faire lire A la recherche du temps perdu de Marcel Proust par des lecteurs internautes.

Le principe :

« Le baiser de la Matrice » est un projet qui met en oeuvre une organisation de lecteurs, une société liée par un objectif commun, un territoire nouveau qui regroupe des gens du monde entier lisant en français. Ils ont une technique commune de lecture : ils se filment avec leur webcam en lisant sur leur ordinateur une page de « A la recherche du temps perdu » de Marcel Proust, proposée par une Matrice. De Papeete à Kinshasa, en passant par Bobigny, la Matrice gère en temps réel la distribution de textes, la diffusion d’informations pour conquérir de nouveaux lecteurs, le montage chronologique du film, et la consultation de celui-ci à tout moment. L’ambition de ce projet est la fabrication de cette Matrice, définie autour de pages, de secteurs de lectures, de pays, de fuseaux horaires qui permet à 3424 personnes de lire la Recherche avec une autre vision du temps.

Je relaie ici l’appel de Véronique Aubouy, initiatrice du projet et qui donne le résultat à ce jour :

« Le baiser de la Matrice fonctionne depuis 853 jours ;

2433 pages (sur 3424) ont été lues, soit 71,06% de la Recherche par 972 lecteurs différents ;

La durée intégrale du film est à ce jour de 128 heures 48 min et 11 sec ;

Mais sur 2357 inscrits, 1385 n’ont pas encore lu leur page !!!

Néanmoins 71,06%, cela signifie que nous approchons d’un dénouement…

Afin de fêter dignement cette fin du Baiser de la Matrice, je propose à ceux qui l’ont déjà fait de recommencer cette expérience, et à ceux qui se sont inscrits de se lancer enfin…

Avec cette idée de terminer l’oeuvre, que dans chaque plan, on sente – comme on sent dans les dernières pages de La Recherche la jubilation du Narrateur qui a trouvé son roman – une joie et une envie de finir en beauté !

Cela peut se traduire en images, en mots. Soyez libres et joyeux, profitez de cet espace de partage festif qu’est devenu ce livre lu par vous tous.

J’ai souvent pensé à Marcel Proust pendant ces 853 jours, pensé combien Internet lui aurait plu, son petit ordinateur portable posé sur ses couvertures. J’ai aussi souvent pensé à cette idée de départ du Baiser de la Matrice, ce rêve que tout soit lu en dix minutes, cette accélération folle, cet emballement du réseau. C’est ce que je vous propose aujourd’hui, que cette fin du Baiser de la Matrice soit un joyeux recommencement, et un plongeon dans le Temps Retrouvé.

Faites des lectures !

Faites suivre l’annonce du Baiser de la Matrice à tous vos amis et contacts « 

Si vous n’avez pas encore participé à ce film fou, Le Baiser de la Matrice entièrement créé par les Internautes et un logiciel, tourné, monté, enregistré en totale autonomie,c’est le moment de vous connecter sur Le Baiser de la Matrice

Bref, promis, on va y retourner…

Saluons cette expérience exemplaire. Et, nous, les bibliothécaires qui cherchons à renouveler la forme de l’antique club de lecture, qui nous demandons comment trouver de nouvelles formes pour faire l’apologie de la lecture… faire lire ou faire participer nos usagers, assurément voici une belle piste à suivre…

Silence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s