Jubilation 9 : fondus de typologies, de classements et de classifications ? Vous vous reconnaissez… vous n’êtes pas seul !

Publié le Mis à jour le

Penser… Classer… Penser… Classer… une obsession des bibliothécaires ?

Pas seulement… ouf !

Fondus de typologies, de classements et de classifications, vous devriez aller faire un tour sur le site :
LE MONDE DU CLASSEMENT

c’est une petite merveille… de poésie… si, si…

Même si il explique ceci :

« La taxinomie (du grec taxis : rangement et nomos : loi) est l’étude théorique de la classification, de ses bases, de ses principes, des méthodes et des règles. A l’origine le terme « taxonomie » (crée par A. P. de Candolle dans sa théorie élémentaire de la botanique, 1813) ne s’intéresse qu’à la classification biologique.
Aujourd’hui on préfère appeler l’étude de la classification des êtres vivants : systématique
tandis que la taxinomie ou taxonomie (par confusion) élargie son champ d’application aux objets de la pensée.

Mais il existe beaucoup de synonymes pour désigner un classement : typologie, indexation, rangement, hiérarchie, catalogue, classification (la classification suggère la méthode tandis que le classement en est le résultat).
De même que les mots désignant les éléments d’un classement : critère, ordre, taxon, catégorie, classe, groupe, espèce, famille, genre… »

Reste la question de l’utilité de la catégorisation. Pour cela, considérons notre pensée et son fonctionnement. Ce dernier nous apprend qu’il est nécessaire de classer les informations qui nous parviennent pour pouvoir les manipuler.
En effet, notre cerveau simplifie nos perceptions de l’environnement ou les réflexions de notre pensée en regroupant par similitudes les objets ou concepts.
Dans le cas contraire, nous deviendrions totalement inefficaces de part la quantité incroyable d’informations que nous traitons chaque seconde.
C’est pourquoi il est indispensable de sélectionner et hiérarchiser pour pouvoir prendre une décision.
Les classements nous donnent donc une représentation simplifiée et ordonnée de tout domaine de connaissance.
Enfin, les classements permettent la mémorisation de toute information. Ils sont essentiels à toutes les étapes (acquisition, stockage, accès) et les différentes catégories dans lesquelles vous rangerez vos propres connaissances vous aideront à ne rien oublier
.

L’auteur, Thomas Heitz, est chercheur en informatique avec comme domaines d’intérêt : l’informatique, la linguistique, la philosophie et la connaissance. Vous pouvez consulter son site personnel ou son site professionnel.

Ce site est orienté vers la représentation des connaissances. Il fait partie d’un projet dont l’objectif est l’utilisation efficace des connaissances. L’acquisition ainsi que l’accès aux connaissances sont aussi traités dans ce projet. Si ces sujets vous intéressent n’hésitez pas à lui écrire pour en discuter.

Découvert grâce au message de biblio.fr d’ Yves Desrichard de la BIU de Montpellier… Merci…

Silence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s