Du Podcast video : 3 exemples d’utilisation ou pourquoi ne pourrions nous pas faire la même chose ?

Publié le Mis à jour le

Au gré de mes chemins dans les flux de zinzinternet, voici trois propositions de mises en valeur d’interviews ou de conférences autour de la culture qui pourraient inspirer les équipes de bibliothécaires.

D’abord, un nouveau site : Web-tv-culture qui :

« se veut un lieu de rencontres et d’échanges pour tous les amoureux des livres : auteurs, éditeurs, libraires, lecteurs. Tous ceux dont la vie ne saurait se concevoir sans les livres. Alliant à la fois la facilité d’Internet et la convivialité de la vidéo, Web TV Culture est un site vivant sur lequel les auteurs présentent leurs œuvres, les libraires donnent leurs coups de cœur et les lecteurs partagent leur opinion sur les derniers livres parus. Romans, essais, biographies, bd. Tous les livres ont leur place sur Web TV Culture. En toute simplicité, les auteurs parlent d’eux, et les libraires sont invités à donner leur point de vue. En quelques clics, vous pouvez même commander le livre présenté et le recevoir directement chez vous en quelques jours.« 

J’aime bien la limpidité du site, la fluidité et la qualité des films et des interviews. MAIS, j’espère que nous aurons TOUS les livres comme la note d’intention du site le dit plus haut. Pour l’instant, je ne suis pas convaincu par le choix des auteurs : plutôt têtes de gondoles ou d’Office… Proposition aux membres du site : prendre n’importe lequel des numéros du Matricules des Anges et interviewer les auteurs cités… Cela nous changera des inévitables Sollers, Tillinac, Saint-Bris ou autres…

Ensuite, le site de la télévision québécoise Téléquébec propose les podcasts de l’émission de Stéphan Bureau : Contact sous-titrée (humblement ?) l’encyclopédie de la création.

Dans la rubrique video, vous pourrez voir de la balladodiffusion, le terme de nos cousins canadiens pour l’acronyme podcast. Avec des écrivains, des scientifiques qui sont certes beaucoup en tête de gondoles mais à la différence du site précédent, Stéphan bureau passe pratiquement une heure d’interview avec l’auteur choisi… avec un art d’intervieweur certain…

Enfin, les conférences de la BPI mises en ligne au bénéfice de tous dans la rubrique Les Archives sonores

Pourquoi ne pourrions nous pas faire la même chose sur nos portails de bibliothèque ?

Une caméra numérique, un auteur, des questions, un éventuel petit montage avec un logiciel de type Adobe première, une autorisation de diffusion de l’auteur… Pas même besoin de mettre sur notre serveur … un site de partage vidéo suffit…

Pas de compétences en interne ? Il faut s’y mettre… demander des formations… envoyer aux institutions comme le CNFPT vos besoins de formation pour que l’année suivante, un stage se déroule…

Intérêts : présenter de manière permanente vos enthousiasmes. Guider, donner à lire, à écouter, à comprendre.

Rien que ça ?

Nous avons trop attendu…

L’excuse du temps et des moyens n’est plus d’actualité… Je vous parle d’envie…

Silence

Advertisements

3 réflexions au sujet de « Du Podcast video : 3 exemples d’utilisation ou pourquoi ne pourrions nous pas faire la même chose ? »

    Marie-Claude Dupont, productrice de Contact a dit:
    mercredi 2 avril 2008 à 9:16

    Merci pour la mention à notre site. En plus des podcasts, nous rediffusions les émissions en streaming sur notre site, 7 jours après la diffusion à la télé. Dès la semaine prochaine, vous pourrez voir une série de 10 émissions réalisées en 2006 avec des personnalités telles que Philippe Labro, Jean d’Ormesson, Jacques Attali, Jean-Claude Carrière, Robert Lepage, Mario Vargas Llosa, José Saramago et quelques autres. Des portraits parfois surprenants et des rencontres souvent enrichissantes entre Stéphan Bureau et ses invités.

    Marie-Claude Dupont, productrice de Contact a dit:
    mercredi 2 avril 2008 à 9:22

    En passant, j’aimerais savoir quelle est cette musique que vous diffusez sur votre site: une sorte de mélopée lancinante à la Philip Glass, suivie de rappers… ?

    mediamus a dit:
    lundi 7 avril 2008 à 11:23

    Excellente idée. Comme vous le préciser,un e formation préalable est nécessaire pour maîtriser la technique de captation audioviuelle et l’édition. Une alternative : un partenariat avec losquelle existe, la télévision locale, si celle-ci accepte de voir disséminer son contenu. Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s