Incroyable : une tranche de vie à propos de la sélection de musique sur Internet…

Publié le Mis à jour le

Aujourd’hui, lundi 24 mars 2008, pour la première fois de ma vie…

j’ai aujourd’hui 42 ans, 8 mois et quelques jours…

pour la première fois de ma vie (Quel ringard !), donc, j’ai téléchargé sur itunes un album repéré grâce au MySpace du groupe : Tribeqa… et grâce aussi à une amie qui m’a dit d’aller jeter une oreille sur ce MySpace…

Les quelques titres en écoute m’ont persuadé… Mais, voilà, lundi 24 mars = lundi de Pâques… Magasins fermés… Commander en ligne ? Oui, mais je ne l’aurai pas tout de suite… Alors, je me lance : création du compte sur itunes… achat… téléchargement…

Résultat : 5 minutes !!! Je le transfère sur mon ipod…

En plus, je n’ai pas abîmé la planète, je n’ai pas pris ma voiture pour aller chez mon disquaire… qui est fermé de toute façon…

Qui dit mieux ?

Cette facilité d’utilisation anéantit tous les discours protectionnistes… Le prix ? 9,99 €. Certes, il est nécessaire d’avoir une carte bancaire…valide… Mais le prix ? Certaines nouveautés cd sortent autour de 23 €. Quelques semaines après, on les retrouve dans des opérations promotionnelles autour de 9 € voire 6 €. J’ai en mémoire le dernier cd de Jenifer, qui à peine sorti, se retrouve dans cette situation. 23 € versus 9 € ! De qui se moque t’on ? Cochon de payeur !!!

Mais, tout n’est pas si rose…

Un autre jour, j’ai essayé d’acheter une vidéo sur Artevod… J’ai créé un compte, payé (6.99 €)… jusque là tout va bien… Quand j’ai téléchargé, gros problèmes : mon ordinateur n’était pas au top de sa forme selon les tests de Artevod… Il me fallait le logiciel un tel de la dernière version, mon système d’exploitation n’allait pas… il me fallait aussi mettre à jour… J’ai essayé de le faire… mais la mise à jour de mon système d’exploitation faisait planter ma livebox… du coup, je n’avais plus Internet…j’ai communiqué avec le service après vente d’Artevod… plusieurs fois… un mur… il me fallait un ordinateur au top !

Faites le test de configuration…

Résultat, j’ai abandonné… J’ai payé 6,99 €… je n’ai jamais eu le film commandé… je me suis lassé…Trop compliqué… J’ai eu mon film autrement…

Pourtant, je fais parti soi-disant des utilisateurs dit avancés…

Trop de technique tue la technique…

Pourquoi les services en ligne de sociétés publiques (Artevod, RadioFrance…) sont toujours plus compliqués que ceux des sites de sociétés privées (TF1, Vodeotv, Itunes…) ?

Revenons à Tribeqa : je vous conseille d’ailleurs… Il y a un certain Magic Malik à la flûte sur certains morceaux. Vous savez le Magic Malik qui a fait cet album de jazz ovni : 69 96…

magic-malik.jpg

… des musiques qui viennent d’on ne sait où !!!

Excusez moi de vous raconter ainsi ma vie : à 42 ans, 8 mois et quelques jours, le bibliothécaire, jadis bibliothécaire musical, télécharge son premier album…

Je viens de rejoindre la nouvelle génération qui télécharge à tout va… de tout… un peu… ou beaucoup… butinant des atmosphères comme on zappait sur une radio, jadis…

En disant cela, je sais aussi que je ne vais pas changer du jour au lendemain : je ne me vois pas télécharger seulement un titre… je suis obligé de télécharger l’ensemble de tous les titres…

je ne peux pas imaginer tronçonner le… par exemple… Wish you were here des Pink Floyd…

je ne peux pas écouter seulement un titre…

j’écoute l’album ou rien…

Mais je suis d’une autre génération…

Tout cela, pour vous dire quoi ?

Comment on fait maintenant nous, les bibliothécaires ?

Comment on fait pour faire de la sélection de musique sur Internet quand on veut proposer de la musique à ses usagers en Médiathèque ?

Comment la proposer, cette musique, quand elle n’existe pas du tout sous la forme d’un support édité et distribué par un vrai intermédiaire musical qu’on appelle un label, un éditeur, une major ou autre ?

Comment faire son choix sur Jamendo, par exemple, une sorte de grand label numérique où l’on trouve le pire comme le meilleur ? Mais beaucoup de belles choses…

Comment met-on en valeur des musiciens qui n’ont pas une image valorisée par les moyens médiatiques de notre époque : radio, tv, presse musicale ?

De notre rôle de sélectionneur, il faut dorénavant endosser le rôle de découvreur dévolu auparavant aux gens des maisons de disques…

Je vous laisse avec mes questions…

Allez, je retourne écouter mon premier achat numérique… mince, j’ai pas la pochette ni le livret… zut… c’était mieux avant… rezut… Voilà que je parle comme certains responsables de majors…

Silence

__________

lampes-metro.jpg

Corrélats pour aider à la sélection : des sites de streaming légaux… et communautaires…

Le tout nouveau site Jiwa (13 mars 2008) avec le catalogue Universal music : voir un article de clubic.

Quelques autres :

Deezer

Imeen

Last.fm

Sonific

 

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Incroyable : une tranche de vie à propos de la sélection de musique sur Internet… »

    Sophie a dit:
    lundi 24 mars 2008 à 6:05

    Ca y est, le pas est franchi ! Ca s’arrose ?
    Moi j’avoue ne pas l’avoir encore franchi… Mais tu poses aussi les bonnes questions, comment va-t-on faire nous bibliothécaires ? promouvoir une musique que nous n’aurons dans nos bacs que plusieurs mois après sa sortie sur le net, il ne nous reste plus qu’à essayer de ralentir le monde ? 😉 Il est temps de revoir notre métier… vive les bibhybrides !

    memoire2silence a répondu:
    lundi 24 mars 2008 à 6:39

    @ Sophie : Oui, ca s’arrose ! Je rejoins les djeuns’… A+ Silence

    Bibliobsession a dit:
    lundi 24 mars 2008 à 7:41

    Bravo pour le test…les fichiers que tu as téléchargés sont-ils sans DRM ou avec? Si il ya des DRM, ce sera au format .aac…dans ce cas désolé de faire le rabat joie, mais tu n’as droit qu’à un nombre limité de copies et de transferts entre ton ipod et ton pc…par contre si c’est en mp3 là pas de problèmes! 🙂

    XG a dit:
    mardi 25 mars 2008 à 1:37

    Bravo pour le choix musical décalé…

    Il faudrait un jour faire le test: temps, facilité et usage possible entre un téléchargement légal et illégal. J’ai vérifié Tribeqa n’est pas encore sur les plate-formes p2p les plus connues mais prendre quelques artistes bien installés.

    Il faudrait aussi parler de la possibilité d’enregistrer le streaming des sites comme Deezer… et regarder avec détachement les conclusions de la mission Olivenne d’autant que la notion de licence légale semble gagner les majors… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s